Menu Accueil

Bilan de mes journées sur Facebook

Facebook

Bilan de ma journée sur Facebook: j’ai rejeté une demande d’amitié de la part d’un type avec qui j’ai soixante-dix-neuf amis en commun juste parce qu’il emploie continuellement un néologisme qui m’agace. Vous avez la permission de me juger.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: je me suis fait traiter d’extrémiste, ce qui m’a assez plu ; après tout, s’il y a quelqu’un qui aime les extrémités, c’est bien moi — surtout celle du bas.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Anne Archet se fait traiter de vaine provocatrice irascible et intellectuellement limitée. On disait à Neal Illis qu’il était rigolo, futé et gentil.

MORALITÉ : choisissez bien votre nom.

AUTRE MORALITÉ : non, à bien y penser, choisissez plutôt votre genre avec soin.

ULTIME MORALITÉ : Je suis une machine à coudre qui rencontre un parapluie sur une table de dissection.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : J’ai donné une entrevue à une recherchiste de la télé de la SRC qui voulait parler à un faux profil Facebook. J’ai fait de mon mieux pour avoir l’air aussi fausse que possible, pour que personne ne doute de ma sincérité.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: J’ai toujours l’impression que c’est lorsque je n’y suis pas qu’il s’y passe des choses intéressantes. Quand j’y suis, je m’emmerde un peu. Peut-être est-ce ma présence qui gâche tout… c’est décidé: dorénavant, je ne fréquenterai FB que lorsque je n’y serai pas. Je vais même me bloquer moi-même – on n’est jamais trop prudente.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Je me suis rendue service à moi-même en évitant les médias sociaux pendant les vingt-quatre premières heures suivant le dernier attentat. Je vous ai rendu service en vous épargnant mes commentaires mal avisés basés sur de l’information fragmentaire. Bref: je n’ai pas contribué à la bêtise ambiante; ce fut une bonne journée.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : SEINS.

(C’est tout ce que vous avez à écrire sur Facebook pour récolter des likes à la pelle.)

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: j’ai refusé une demande d’amitié de la part du Père Noël, mais je suis maintenant l’amie d’un alligator. Ma politique au sujet des fausses identités sur Facebook reste encore fluctuante et aléatoire.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : C’était comme ce rêve où je me rends sans chaussures à l’école et que je me rends compte que j’ai laissé ma dissertation à la maison alors que je ne suis plus à la fac depuis plus de dix ans. J’ai vraiment trop d’amies dans la jeune vingtaine.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Je passe beaucoup trop de temps sur cette plateforme. Je commence à me dire que je devrais réclamer un salaire.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : «Standards de la communauté» est un euphémisme pour «puritanisme digne de l’ère victorienne» et «messages filtrés» en est un autre pour «lettres d’insultes».

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: douze apôtres, mille et une nuits, trente-deux positions, six parties du monde, cinq points cardinaux, dix ans de bons et loyaux services, sept péchés capitaux, deux doigts de la main, dix gouttes avant chaque repas, trente jours de prison dont quinze de cellule, cinq minutes d’entracte et un raton laveur.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: j’ai gagné la palme d’or du faux compte ayant les meilleurs ami(e)s FB au monde !

(J’ai aussi remporté la médaille de bronze de l’individu le plus lèche-cul de l’univers connu, mais ça c’est une autre histoire.)

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: J’ai participé à un test en ligne. J’y ai gagné d’apprendre quel personnage figurant sur une peinture de la Renaissance me ressemble le plus ; le capitalisme y a gagné la possibilité d’affiner ses moyens de surveillance à grande échelle. Ce fut une bonne journée, en somme.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Discuter avec un social-démocrate sur les réseaux sociaux est aussi stimulant que regarder une reprise de la messe à la télé communautaire. Dans les deux cas, une fois que c’est terminé, on se retrouve convaincu d’être coupable de quelque chose – sans savoir de quoi exactement.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: j’ai lu onze statuts contenant les mots « en cette ère post-factuelle » — dont un qui était une recette de smoothie.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : personne ne sait sur internet que je ne suis qu’une stratégie discursive.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : l’algorithme de Facebook a créé deux bulles relativement distinctes pour Edith Post et Anne Archet. AA est exposée à beaucoup de gauchistes pas contents du tout et Edith Post baigne plutôt dans la rigolade et les grivoiseries. Il y a sûrement une leçon à tirer de cette constatation, mais laquelle?

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : j’ai encore modifié frauduleusement une carte d’identité avec Photoshop et je songe sérieusement à faire de cet artisanat mon nouveau gagne-pain; après tout, y’a pas de sot métier.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Il y a une limite au nombre de jeux de mots pourris avec «Martineau» qu’un être humain normalement constitué peut endurer.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: j’ai constaté que fracasser une vitrine et exprimer des doutes sur la valeur nutritive des jus de fruits ont le même effet anxiogène sur le petit bourgeois progressiste au cœur généreux.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : J’ai liké pour la première fois mon propre commentaire. Je me suis sentie si sale que j’ai passé le reste de la journée dans la douche.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Une mention de cinq secondes dans une chronique à la noix à la télé et voilà qu’on se rue sur moi. Qu’est-ce que je fais bien de rester cachée, dis donc.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Quand je tape six fois de suite sur la suggestion du milieu de mon auto-complete, la phrase «Bilan de ma journée sur Facebook» s’affiche à l’écran. Mon téléphone me connaît mieux que moi-même (sans surprise).

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: J’ai changé six fois de sexe en vingt-quatre heures; je l’ai tellement manipulé que des pertes gluantes tapissent le fond de ma culotte. Ça doit être ça, le genderfluide.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Personne ne m’a dit que j’étais médiocre intellectuellement. (J’admets toutefois que la journée n’est pas tout à fait terminée, alors tout n’est pas perdu.)

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: se faire dire en inbox par une jeune femme de vingt-quatre ans qu’elle lisait mes histoires érotiques quand elle en avait treize, ça fait grincer des dents.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: j’ai été vendu au plus offrant, mais j’ai reçu en échange un joli gif animé. À première vue, ça me semble un échange équitable.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: se faire dire en inbox par une jeune femme de vingt-quatre ans qu’elle lisait mes histoires érotiques quand elle en avait treize, ça fait grincer des dents.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Je n’ai pas lu une seule fois les mots «islamo-gauchiste», «Social Justice Warrior» et «gauche régressive». Peut-être est-ce parce que les identitards étaient partis se battre au front de la guerre contre Noël en allant acheter leur sapin chez Costco.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Vanitas vanitatum, omnia vanitas.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Quelqu’un m’a demandé où on pouvait acheter mes romans. Ça m’a rendue triste.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Négatif.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Appelez-moi Schtroumpf Grognon, mais les gens qui changent continuellement de nom, il n’y a rien de plus insupportable.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: j’ai liké presque uniquement des photos de profil et maintenant je me sens vingt-cinq ans plus jeune. Un comédon est même apparu sur mon front – c’est dire.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: J’ai wowé pour la première fois de ma vie – et c’était par erreur.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Aucun. J’étais sur Diaspora, alors j’ai parlé toute seule pendant huit heures.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : Il y a des jours comme ça où le Cameroun au grand complet veut m’envoyer des dick pics.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : J’ai commenté une bonne vingtaine de fois en faisant des copier-coller. La créativité et l’intelligence, c’est trop 2007.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook : je n’ai été ni plus ni moins réifiée qu’hier; une marchandise comme moi peut difficilement espérer mieux.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: il faut s’abstenir d’écrire le mot «patriarcat» dans un statut si on goûte médiocrement les insultes à caractère sexuel.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Mélodrame, scénario invraisemblable, acteurs mal dirigés, exploitation d’érotisme, 7.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Je me suis surprise à penser « Ce statut est raciste, sexiste et même carrément fascisant, mais ouf, il ne contient pas de fautes d’orthographe, alors ce n’est pas trop mal ». Mon cerveau a commencé à normaliser l’extrême droite contre mon gré ; merci, Facebook.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Tout ce que j’ai écrit était soit triste, soit vrai, soit triste-mais-vrai, ou alors assez-triste-pour-être-vrai-mais-néanmoins-faux.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Ce n’est pas le nombre de likes qui compte, mais le nombre carrières et de relations personnelles futures qu’on sacrifie pour les obtenir.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Je me suis abstenue à dix reprises de publier ce que j’avais en tête. Je crois que j’ai – bien modestement – contribué au salut du genre humain.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Un quidam m’a expliqué à quel point Guy A. Lepage était un traître, mais sans me dire qu’est-ce qu’il trahissait exactement. J’en suis arrivée à la conclusion, après de longues secondes d’introspection, que j’en n’avais rien à branler.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: J’ai appris que tous les mots en « isme » sont potentiellement des idéologies totalitaires – sauf peut-être l’absentéisme.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: si vous avez la mauvaise idée de laisser une idiote sur internet ruiner votre weekend, assurez-vous au moins que cette idiote soit vous.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook: Je plains ceux et celles qui n’ont jamais été soupçonnés d’être Anne Archet.

* * *

Bilan de ma journée sur Facebook:  Je ne suis là que pour l’incertitude ontologique.

* * *

Catégories :Crise de larmes

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j'étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu'au sang.

2 réponses

  1. Très amusant, j’ai déserté cet endroit et d’ailleurs je me demande ce que je fais ici, que font les antisociaux sur les réseaux sociaux au lieu de rester couchés à lire Cioran ? :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :