Menu Accueil

Carnet de vacances

vacances

J’aurais pris une autre nuit, seule avec un carnet et un dictionnaire, loin de cette tente, de cette forêt et de ces gens trop heureux pour être honnêtes.

arabesque

Même au plus creux des bois, à des kilomètres de la foule (et de toute trace de wifi), l’actualité arrive quand même à me parvenir, dans toute sa grotesque terreur. Sous la plage, les pavés.

arabesque

La fonction de la conscience est de défendre le sujet d’une sur-implication dans l’immédiat qui à la longue lui serait mortelle.

arabesque

J’entends des gens dire « Il ne pouvait pas être membre de l’État Islamique, il voulait devenir policier ! ». Pourtant, vouloir devenir flic et vouloir abattre des inconnus pour des raisons idéologiques ne procède-t-il pas du même désir ?

arabesque

Quiconque croit en l’action politique suppose une identité entre l’agentivité et le pouvoir. Or, les puissants ne possèdent jamais le pouvoir ; ils en sont plutôt le produit.

arabesque

Ma camarade de tente a décidé d’abandonner ses études de maîtrise en psychologie : « Qu’importe si le sujet de votre recherche soit à priori complexe, obscur ou sans conséquences, quelqu’un va le trouver et l’utiliser soit pour faire un profit, soit pour faire le mal – ce qui revient au même ».

arabesque

J’ai amené à la plage que des livres dont je sais d’avance que je ne comprendrai pas, faute d’être suffisamment intelligente – mes préférés.

arabesque

Le grand air m’ennuie à crever. Je suis boursoufflée de piqûres d’insectes et brûlée par le soleil. J’ai du sable dans tous les interstices de ma peau. J’ouvre un bouquin au hasard et lis : «L’être domestiqué devient dépendant à sa propre exploitation et de plus en plus intolérant à ce qui se trouve à l’extérieur d’elle ».

arabesque

Ma fille a attrapé une grenouille et l’a laissée agoniser dans un bocal pendant presque toute une journée. Quand je l’ai libérée près du lac, elle semblait confuse et me regardait, immobile, ne sachant que faire, comme si elle était en manque de l’eau qui garnissait sa prison. Intense moment d’empathie et de communion avec un batracien.

arabesque

N’avoir enfin plus de congés est selon moi une excellente raison de vouloir abolir le travail. Cette urgence désespérée de vivre pendant une semaine est presque insoutenable.

arabesque

L’éternel retour au même :

Quand les conditions de vie se retournent contre lui, la réponse immédiate de l’individu est de fuir.

Quand la migration est interdite, l’individu se retourne contre son environnement.

Quand la révolte est intenable, l’individu cherche à se transformer lui-même.

Quand toute adaptation est impossible, l’individu se rabat sur une muette et stoïque résignation.

Quand la passivité n’est plus supportable, l’individu cherche à fuir.

arabesque

Pourquoi se surprendre de la médiocrité abyssale du discours politique d’une époque qui a médicalisé le mécontentement et l’esprit de révolte ?

arabesque

Assise sur une chaise pliante près de l’eau, je lève les yeux de mon bouquin. Devant moi se tient un fonctionnaire qui me propose d’acheter une casquette-souvenir ou un t-shirt aux couleurs de la Sépaq. On a beau vouloir respirer le grand air, c’est toujours l’air social qui remplit nos poumons.

arabesque

Les amants du progrès me tapent cordialement sur les nerfs et le chum de la copine qui m’a invitée en camping en est probablement le spécimen le plus parfait, tant son optimisme face aux lendemains technologiques qui chantent est béat. Selon lui, notre avenir est à l’image de celui qu’on envisageait dans les années cinquante : une espèce de communisme zéro-travail complètement automatisé où les voitures vont se conduire elles-mêmes et nous seront nourris et blanchis par une armée de robots esclaves qui se plieront aux moindres de nos désirs, – même les sexuels. Il peut bien rêver : si les robots remplacent un jour quelque chose,  ça ne sera sûrement pas la classe ouvrière. Déjà une grande partie du capital financier est contrôlé par des ordinateurs plutôt que par les représentants humains de la bourgeoisie. Les usines et les commerces suivront probablement et un jour, nous formerons tous la ressource humaine d’un algorithme.

arabesque

Le chic de la fin des temps a toujours été ma faiblesse.

arabesque

Vous avez tout faux : il faut lire la section des commentaires. Il faut s’y plonger et boire jusqu’à la lie, parce que le sens véridique de toute idée complexe n’est jamais mieux énoncé que par ses partisans les plus simples d’esprit.

arabesque

« Madame ! Hého… Madame ! Ton bikini est très… rouge! »
Ici, même le catcalling est bon enfant.

arabesque

Ce qui soude la communauté humaine est l’énergie qui est drainée de ses propres mécanismes de domination et rien d’autre. Vous ne pouvez pas être nostalgiques du chaud cocon social d’autrefois sans désirer la grande main qui l’écrasait contre le sol.

arabesque

Il pleut et je suis seule dans la tente. Le monde, se résumant soudain à quatre mètres carrés de toile, une lampe de poche et un exemplaire abîmé de Capitale de la douleur, atteint un degré de perfection jamais égalé.

asterisque

Catégories :Grognements cyniques

Tagué:

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j'étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu'au sang.

2 réponses

  1. Bienvenue dans le ventre de la mère, les bruits y ressemblent, l’humidité aussi (différente: à l’extérieur), la solitude est comblée, la libération proche. Autrement, quel bonheur de subir la pluie de si près, au sec.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :