Menu Accueil

Michel Chartrand 1916-2010

«Mets un paquet de piasses dans une forêt et ça ne mènera pas la pitoune au bord du chemin. Mets un paquet de piasses dans une mine et ça ne te donnera pas de cuivre. Ce ne sont pas les propriétaires d’entreprises qui coupent les arbres, qui creusent les mines, ce sont les travailleurs. Si ce n’était pas de leurs bras et de leur sueur, on n’aurait rien! Pourtant, on continue à les traiter comme des chiens. On les fait travailler comme des damnés, puis on les renvoie quand on n’en a plus besoin. L’autre jour, à la Fondation pour l’aide aux travailleurs et travailleuses accidentés, on a examiné le cas d’un mineur qui travaille comme un forcené depuis une dizaine d’années. Les maladies qu’il a maintenant, je gage que ça dépend de lui? S’il a mal aux bras, c’est parce qu’il s’est crossé de travers, je suppose? Pis s’il a mal aux poumons, c’est parce qu’il s’est endormi après avoir baisé et qu’il n’a pas pris le temps de se couvrir? C’est écœurant les maladies industrielles, c‘est écœurant! Moi, je suis scandalisé! Je suis humilié de voir que, dans mon pays, il y a encore des gens qui se font massacrer pour ensuite être mis au chômage. C’est une totale aberration! On gueule contre les assistés sociaux, mais qu’est-ce qu’on doit penser des compagnies qui se font financer à coups de millions par le gouvernement? Ce sont eux, les assistés sociaux!»

(Entrevue accordée au Voir en avril 1991.)

Il était catholique, nationaliste, ouvriériste et social-démocrate, mais je l’aimais quand même. Il me manquera — et pas seulement à moi.

Catégories :Crise de larmes

Tagué:

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j'étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu'au sang.

16 réponses

  1. Tout de même, il est un véritable syndicaliste progressiste comme il ne s’en fait plus. Il était certainement beaucoup moins nationaleux que le PCUL et l’ADCul, et en ce qui concerne la social-médiocrassie, les « lucides » (sic), les libéraux et les péquistes ont transformé ça en social-corpocrassie, qui est certainement encore pire, et des politicailleux comme le Roi Labeaume ne s’en cachent même plus!

  2. AIE ! Michel Chartrand mérite des funérailles nationales. Il fut le bloc (du peuple) face au rouleau compresseur de l’establishment. Si on accorde de telles funérailles à un simple cinéaste (Carle), comment peut-on décréter qu’un libérateur de peuple s’éteigne sans consécration ? Câlisse, réveillez-vous, bande de caves !

    Gordon Sawyer

  3. Il existe des milliers de manières de porter la moustache, la sienne n’est pas très élégante. Mais, me direz-vous, vous lui préfériez la langue.

  4. On se demande pourquoi la flore s’affiche lesbienne si ce n’est pour complaire à l’hôtesse.
    Michel Chartrand, je note le nom de cet homme que la censure a relégué à un étroit public d’avertis.
    Louis Calaferte était croyant et anarchiste.
    Un autre dont le nom est resté soigneusement caché, en Italie, Luigi Veronelli dont je vous recommande la lettera ai giovani estremi: http://www.anarca-bolo.ch/a-rivista/251/7.htm
    Et Bruno Rizzi dont le livre « La bureaucratisation du monde » édité en 1903 a été l’objet de vives critiques, puis frappé d’interdiction par les nazis, et bien que réédité par « Champ libre » sur les conseils de Debord, le livre est aujourd’hui introuvable….

  5. Le dernier « on » que j’ai eu à traiter était, en fait, un « je ».
    Je prédis même que vous faite partie de cette loge.

    Complaire à un pseudo ? Vous êtes pleine de cet humour travesti en raisonnable.
    Passez quelques heures sur mon site, que je vous DECONSEILLE avec INSISTANCE, et vous y découvrirez peut-être que Lesbienne y a toute sa place, autant que Flore, d’ailleurs ; le tout que vous semblez observer avec dédain et mépris du haut de vos certitudes, qui est là votre posture la plus amusante.
    Bon ! C’était mon droit de réponse !
    Je retourne courir la galipote lesbienne.

    NB/ je viens d’ouvrir un zoo que j’espère agrandir petit à petit : Petite annonce à l’intention, cette fois-ci, d’AA.

  6. Pardonnez-moi si je vous ai froissé… Je ne prétends pas vous comprendre et j’avoue que je peine avec la légéreté. Elle n’est pas toujours coupable. Mais… vous le savez, il y a des moments, où elle vous traverse et où rien ne vous y dispose. Elle rappelle alors des temps anciens qui semblaient plus heureux… vous avez mal alors.. Si vous voulez accepter mes excuses

  7. Nullement était mon intention de vous rendre obligeante. Je me sens fort inconvenante et vous prie de m’en excuser.
    Poursuivez votre route comme vous la voyez, le coeur léger, elle semble vous mener dans des pensions de qualité.
    Bonne étoile.

  8. Obligeant.
    Vous n’avez pas à vous sentir inconvenante et pas à vous excuser.
    Mais je ne crois pas qu’on puisse poursuivre sa route comme on la voit. Il me semble que vous êtes de Toulouse si je m’en réfère à google. Il me semble que d’où vous êtes, et compte tenu du fait que je fréquente ce site (ce n’est pas au hasard), vous pouvez difficilement me soupçonner d’être mené dans une pension de qualité. IL n’y a que des fascistes qui me l’ont suggéré.

  9. Et malheureusement des ouvriers et des fils de prolétaires qui ont cédé aux perversions fascistes… et auxquels je n’étais pas, a priori, opposé… Je vous assure qu’ils vivront plus longtemps que moi, ils sont « la France qui souffre » caressée dans le sens du poil, avant qu’elle ne subisse à son tour quelques déconvenus, bien prévisibles.

  10. Un arbre tel une colonne de temple dans une forêt d’épinettes et quelques rares bouleaux
    Sûrement pas un artéfact mais plutôt une partie de notre fondation.
    Se dressant fièrement au coté de celles des Falardeau, Bourgeault, Lévesques…
    Des Riel, De Lorimier et ces anonymes trembles et ces humbles aulnes comme d’héroïques Simone ont bâti les assises pour soutenir ces piliers.
    Chartrand demeure car si il meure s’est qu’il croit que nous avons ses racines pour tirer cette sève jusqu’à nos branches comme des bras, de par nos troncs nos veines et nos cœurs de travailleurs Québecois qui méritent un temple qu’on appelle : NOTRE MAISON

  11. @Ogurian dit :

    « Louis Calaferte était croyant et anarchiste…
    ….Bruno Rizzi dont le livre « La bureaucratisation du monde. »

    Votre érudution fait envie, pourquoi la gardez-vous pour vous? Partagez vos connaisances. Qu’on dit Calaferte et Rizz qui pourrait intéresser l’hôte puis les visiteurs de ce blogue?

  12. Michel Chartrand devait être un homme de qualité, il est tellement rare, Mme Archet, que vous jetiez un regard et plus,
    sur une personnalité politique; ce qui découvre votre coeur, palpitante Timonière …

    Heureux d’avoir pu laisser enfin un commentaire !

    Yves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :