Menu Accueil

Les économistes, ça n’existe pas

Je suis moins conne que j’en ai l’air : quand on m’explique lentement, avec des mots de moins de trois syllabes, je finis toujours par comprendre. J’en veux pour preuve l’interview que Pierre Fortin et Claude Montmarquette (que je surnomme affectueusement « L’ÉcoMomie » à cause de son teint de pêche) ont si gracieusement daigné accorder à Christiane Charette ce matin.

J’ai appris un tas de choses, notamment qu’il n’y a pas de riches au Québec. Les riches, c’est quelque chose qu’on trouve aux États-Unis — ou peut-être en Ontario et en Alberta, à la rigueur. Les riches, on le sait, portent des chapeaux haut-de-forme et des moustaches en guidon. Vous avez déjà vu un riche ailleurs que sur une planche de Monopoly? C’est bien la preuve que ça n’existe pas. Dans ces conditions, inutile d’espérer financer les services publics avec l’argent des riches; j’ai moi-même déjà essayé de payer mes pois chiches en boîte avec de l’argent de Monopoly et ça ne fonctionne pas du tout. J’avais donc tort de croire que le dernier budget du gouvernement Charest favorise les riches, puisqu’ils sont comme le monstre du Loch Ness : mythiques et introuvables.

J’ai aussi appris que les entreprises privées, ça n’existe pas. Idiote que j’étais, je croyais que l’économie était dominée par des corporations transnationales. Nenni! Les entreprises, c’est vous, c’est moi, c’est monsieur Rivard qui vend des chips dans son dépanneur, c’est madame Bigras qui retire de l’argent de sa caisse de retraite, c’est Steve le squeegee au coin de la rue qui après tout, est un travailleur autonome et donc, ipso facto, une entreprise à lui tout seul. Si on taxe une entreprise, qu’est-ce qu’elle va faire? Elle va refiler la facture à ses clients, elle va couper les salaires de ses employés. Ou alors, elle va quitter le Québec — probablement pour rejoindre les riches dans leur royaume féérique et magique. Qui alors paierait pour les pubs rigolotes qui nous divertissent tant pendant le téléjournal?

Jeu idiot de la semaine: trouvez le riche et gagnez un voyage aux îles Caïman.

Mieux : j’ai enfin compris que l’évasion fiscale, c’est une affaire de pauvres et de travailleurs. Ce sont les crottés qui font des jobines au noir qui fraudent le fisc et ils le font par manque de sens civique, voire de sens moral. On doit, comme l’a dit l’ÉcoMomie, « faire la chasse aux bandits », mais seulement quand le coût en vaut la peine — autrement dit, il ne faut pas essayer d’aller chercher l’argent que les riches (qui n’existent d’ailleurs pas) ont planqué dans des paradis fiscaux, ces îles lointaines et magiques où il fait si chaud que le fonctionnaire n’arrive pas à mettre un pied devant l’autre pour se rendre jusqu’à la banque. Le billet d’avion coûterait trop cher et puis le fonctionnaire risquerait de ne plus jamais revenir.

Bref, c’est Jacques Dofny et Marcel Rioux qui avaient raison (même s’ils étaient marxistes, beurk, ouache, caca) dans les années soixante lorsqu’ils disaient que les Québécois sont tous pareils et qu’ils forment une classe-ethnique. Sauf qu’au lieu d’être tous des « prolétaires luttant pour leur libération sociale et nationale » (lol, lol et lole) nous sommes tous des « contribuables de la classe moyenne qui doivent lucidement contribuer au risque de leur santé à la santé des finances publiques » et assurer la compétitivité des entreprises québécoises (qui n’existent pas) sur la scène internationale (l’endroit où se trouvent les riches).

J’ai eu ma leçon : dorénavant, je me renseignerai auprès des autorités crédibles et compétentes avant de dire des âneries. Tiens, la prochaine fois, je demanderai à Mgr Marc Ouellet quelle est la meilleure façon de lutter contre le sida et la pédophilie, je suis certaine qu’il me dira quelque chose de génial, comme « les pédophiles, ça n’existe pas » ou « le sida, c’est vous, c’est moi ».

Catégories :Grognements cyniques

Tagué:

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j'étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu'au sang.

25 réponses

  1. Merci.
    Je viens de contester mon augmentation de loyer (en me chantant mentalement « Si tu veux être heureux nom de Dieu… pends ton propriétaire ! ») et j’avais besoin de rire un peu.
    Je vous aime. De loin, mais quand même.

  2. En plus de dire des énormités, l’ÉcoMomie ment sur des éléments pourtant très factuels…

    À la page 22 de http://www.finances.gouv.qc.ca/documents/statistiques/fr/STAFR_sfp_2006.pdf , on peut voir que 3,2 % des contribuables au Québec (soit 60 % de plus que le 2 % qu’il mentionne dans l’entrevue) gagnaient plus de 100 000 $ par an en 2006 (il y a déjà 4 ans…). Et si on ne considère que les contribuables imposables, cela passe à plus de 5 %… À la page 119, on peut voir en outre qu’il y avait près de 25 000 personnes qui gagnaient plus de 250 000 $ par an ! Rares ou même inexistants disait-il…

    Pas que cela change grand chose à ses propos, mais quand on voit ce monsieur se pavaner comme un omniscient, lucide autoproclamé, c’est quand même significatif de constater qu’il trafique les données pour, pense-t-il, faire valoir que ses mesures régressives sont inévitables.

  3. Trop fort l’EcoMomie!
    Mais de grâce gardez-le vous. En France nous avons Sarkozy et cela suffit à notre bonheur.

  4. À Radio Cadenas ces 2 menteurs du néo libéralisme ont toujours une tribune
    faut dire que la grosse Fortin ( la femme de Pierre ) en a été la boss …

  5. (nouvelles de France) J’ai apprécié cet excellent billet. Il me rappelle le titre d’un article d’Elisabeth Levy « L’Etat c’est nous. Nous tous »… Plus de riches et donc plus de pauvres, plus d’Etat et donc plus de despotisme. C’est ce « grand tout » forgé dans la haine et la négation qui pousse, dirait le bon docteur Anepeta de Roma, à « l’introversion », les plus sensibles, les plus affectés et les plus ciblés.

    Le seul fait dont ils ont unaniment consentis à admettre qu’il avait bel et bien existé et qu’il était officiellement un acte terroriste perpétré par le monde arabe contre le bon occident, c’est le 11/09; avec ses cérémonies et ses commémorations chaque année. Il se trouve que c’est le fait qui a fait basculer le monde, c’est à dire qui a acceléré la prédation impérialiste, le contrôle et qui en France, justifie des montées fascistes.

    Votre conclusion laisse effectivement présager de plus grands désastres. La surenchère dans toujours plus d’arguments grotesques est une arme en apparence inoffensive. Elle est en vérité redoutable.
    Ici, en France, le moindre agent de l’Etat peut l’utiliser….
    Bien à vous

  6. Vraiment vous trouve extrêmement mesquins 
    Les statistiques officielles du gouvernement su Québec sont formelles :
    188.000 personnes ont 34716.000.000.000 CAD$ de revenus déclarés en 2006.
    Cela ne fait guère que
    184.659.574,00 CAD $ par personne
    ou bien 135.452.009,00 €
    ou bien 183,969,782.45 US $
    ou bien 119,444,013.80 £

    Est-ce qu’on est vraiment riche avec de tels revenus ?

    Ça se discute, si. J’insiste.

    Et d’abord ces 188000 contribuables qui sont-ils ?
    Si ça se trouve, c’est même pas des gens !

    Si ça se trouve, c’est des personnes morales !

    Des sociétés de droit canadien.
    Qui possède ces sociétés ?
    Bonne question mais embarrassante !

    Si ça se trouve, ces personnes morales sont les employeurs des salariés québécois qui payent des impôts.

    Pas beaucoup, en moyenne 10% d’impôts sur combien de masse salariale imposable&#160?

    Hein, combien ?

    Pour 129.437.000.000.000,00 CAD $
    ou bien 94,997,577,029,158.22 €
    ou bien 128,935,406,587,044.50 US $
    ou bien 83,755,064,481,615.88 £

    Bref les personnes très morales ont versé 129.437 milliards CAD $ en salaire.
    Combien ont-elles officiellement gagné ces personnes morales, vous ne vous en souvenez déjà plus ?
    34716 milliards CAD $

    On a envie de dire seulement ! Si on constate qu’elles ont versé presque 4 fois cette somme en salaire !

    Normalement vous avez très mal aux cheveux car j’ai tiré très fort.
    mais je crois qu’il faut posséder la dialectique de l’ennemi pour comprendre le sort qui nous est dévolu.

    Il n’y a aucun riche au Québec !

    Je ne sais plus qui disait que les bobard qui marchent le mieux c’est les plus énormes&#160!
    (Non pitié pas Godwin !)

    Moi je dis que le style compte pour beaucoup !
    Et les économistes néo-libéraux classiques sur eux, ils ont un de ces putain de style sérieux, quasi-pontifical !

    À crever de rire !

  7. La Révolution tranquille – 50 ans d’héritages
    Conférence
    Madame Anne,
    J’aime ce que vous écrivez et votre façon de vous exprimer.
    En consultant le calendrier des activités de la BAnQ, j’ai vu que votre ami économiste Fortin était conférencier le 11 mai.
    Je tenais à vous informer de la tenue de cette conférence en me disant que ce serait bien de vous croiser et de vous entendre poser des questions à cet économiste invité.
    Je n’ai malheureusement pas votre aplomb mais oh combien je me réjouis quand je lis ou j’entends des gens qui ont cette capacité d’argumentation. Merci

    11 mai 2010
    19 h 30 – 21 h 00

    BAnQ
    Auditorium de la Grande Bibliothèque
    Les grands chantiers de la Révolution tranquille – Économie, « modèle québécois » et interventionnisme de l’État

    Conférencier : Pierre Fortin, professeur émérite au Département des sciences économiques de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal

  8. Si je ne m’abuse, je crois que la seule chose qui existe réellement dans tout ça c’est la connerie transnationale des économistes fripés. Sinon en France il y a quelques temps c’était un politicien, Sieur Balkany, qui disait que les pauvres n’existaient pas. (http://www.youtube.com/watch?v=0ZBYh7y8UDI)
    Ah ils sont forts ses gars là, de vrais prestidigitateurs, ils font disparaitre tout et n’importe quoi, mais surtout ce que leur société de merde créait.
    Pour la beauté du geste, chapeau l’artiste.
    Et cette fois sans ironie, très bon article.

  9. Je lis la date de parution originale de ce texte et, ma foi, je me dis que plus ça change… Un très bon texte, cela dit.
    Je propose de faire entrer dans la langue française un nouveau mot, en fait un nouveau synonyme d’archétype : un annarchétype.

    Annarchétype : n.m., concept ou conception de la droite analysé par l’esprit d’Anne Archet; résultat dont la vérité est immuable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :