Menu Accueil

Biphobia’s greatest hits

(Les meilleures remarques biphobiques compilées à l’extérieur du placard pendant presque deux décennies de navigation à voile et à vapeur.)

*  *  *

«Hypocrite ! Tu t’amuses avec des femmes en conservant les privilèges de l’hétérosexualité.»

«Ne pas choisir un sexe ou l’autre, c’est un signe d’immaturité. Tsé, ma grande, on ne peut pas tout avoir dans la vie. Deviens-donc adulte.»

 «Tu as touché à un pénis. Tu es sale. Ouache.»

«Si tu sens le besoin de coucher avec des femmes, c’est que tu n’as jamais eu la chance de connaître un homme, un vrai.»

«La bisexualité, ça n’existe pas. C’est une phase de transition dans la vie d’un individu. Tu verras, tu diras que tu es lesbienne, dans dix ans.»

«C’est hot de voir deux filles s’embrasser, mais à un moment donné, il faut qu’il y ait un gars pour passer aux choses sérieuses.»

«Biphobia», par Kate Leth

«Les bisexuelles sont attirées par tout le monde. Ce sont de vraies chaudasses. »

« Ce que je déteste, c’est le péché, pas la pécheresse. Si tu acceptes Jésus dans ton cœur, si tu fais sincèrement pénitence et accepte de vivre dans l’abstinence de tes comportements homosexuels déréglés, le Royaume de Dieu sera à toi. Être hétérosexuelle, c’est une question de volonté; compte-toi chanceuse, il ne te reste que la moitié du chemin à faire, comparée à une lesbienne. »

 «J’ai entendu dire que tu es bisexuelle… pourquoi tu ne veux pas faire un trip à trois avec ma blonde et moi, alors?»

« Quand la discrimination et l’oppression contre les homosexuels auront disparu, tous vos problèmes seront par le fait même réglés. Pourquoi alors insister pour revendiquer des droits pour les bisexuelles? Vous ne faites que diviser la communauté. »

« Je peux comprendre qu’on ait envie de sexe avec des hommes et des femmes. Mais l’amour, dans tout ça? Ne viens pas me faire croire que tu peux tomber en amour avec un homme. Tu ne sais pas ce que c’est, aimer. »

 «On ne peut pas faire confiance à une bisexuelle. Elle va nous tromper avec un homme dès qu’on a le dos tourné. Les bisexuelles sont des infidèles et des briseuses de couples.»

« C’est impossible d’être bisexuelle. Tu ne peux pas avoir un pénis et un vagin, sinon tu pourrais faire des bébés toute seule. »

 «Tu ne seras jamais satisfaite et tu vas vieillir seule, amère et malheureuse.»

« Bibi et Jeune vierge. Hi hi hi hi! La pognes-tu? »

 «La bisexualité, c’est juste une mode. Quand elle sera passée, tu seras la première à de dire hétéro/lesbienne.»

« T’es à bique et à bouc? Tu marches à voile et à vapeur? Tu roules sur les deux rails? Tu spinnes des deux bords comme une machine à laver? Tu veux le beurre, l’argent du beurre, le cul de la fermière et la bizoune du fermier? »

«Les femmes sont toutes bisexuelles, c’est Freud qui l’a dit. Mais à un moment donné, elles deviennent assez mature et veulent une sexualité adulte et hétérosexuelle, c’est normal. »

«Arrête de te mentir à toi-même. Dans le fond, tu sais que tu es lesbienne. Aies-donc le courage de l’assumer.»

 «Je connais un gars qui se disait bicurieux et qui a fait des trips avec sa femme pour pimenter leur vie de couple; finalement, il l’a quittée parce qu’il a découvert qu’il était en réalité gay. La bisexualité, c’est de l’hypocrisie. Ou alors, de la malhonnêteté.»

 «Tu fais les agaces avec nous, mais dans le fond, tu essaies de convertir nos blondes à la lesbinnerie!»

« Toi, tu es une LUG –  une lesbian until graduation. En ce moment, tu te dis bisexuelle, mais dès que l’université sera terminée, tu vas te planquer avec un gentil mari et ce sera bye-bye la solidarité LGBT. J’ai un mot pour ça : des traîtres. »

« Tu es en couple avec une femme depuis des années. Pourquoi ne pas juste dire que tu es lesbienne? Il me semble que ce serait plus simple. »

«C’est de votre faute si le sida a été propagé aux hétérosexuels.»

« Tu penses que tu vas me faire brailler avec ta biphobie? Si tu étais lesbienne, tu saurais ce que c’est que de c’est vraiment que de subir de la discrimination. »

« Je vais dire que tu es lesbienne. Ça sera plus simple comme ça, surtout que c’est pas faux, hein. »

Catégories :Crise de larmes

Tagué:

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j'étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu'au sang.

2 réponses

  1. Un gars homosexuel m’avait dit: Soit tu es hétéro, soit tu es homo, faut choisir, la bisexualité ça n’existe pas. J’étais sidéré!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :