Menu Accueil

Le travail: mode d’emploi

Étape 1 Étape 2 Étape 3Étape 4Étape 5Étape 6Étape 7Étape 8Étape 9Étape 10Étape 11Étape 12Étape 13Étape 14Étape 15Étape 16

(Business Reply, par Packard Jennings)

Catégories :Accès de rage

Tagué:

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j'étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu'au sang.

12 réponses

  1. La version solitaire n’aboutit pas du tout au même résultat :

    (mais qu’est-ce qu’ils attendent les collègues? pourquoi ils se foutent pas à poil?)

  2. Hé ! pauvre société humaine
    Tu as perdu le bon chemin
    Celui de ta liberté pleine
    En créant des systèmes en vain

    Moutons d’états et de frontières
    Se haissant les uns les autres
    S »exploitant d’églises en chaumières
    Pseudo-confort, où tu te vautres

    Oui je t’appelle société
    Conglomérat d’individus
    Car tu as presque oublié
    Ta vraie nature à ton insu

    A peine arrivé sur la terre
    Ils t’ont parqué pour « t’éduquer »
    Conditionné,en vieux grégaire
    Pour mieux t’y faire travailler

    Métro, boulot, popo, tombo
    Voilà résumé de ta vie
    Si tu n’as le courage haut
    De tracer libre, sans pré-avis

    La société,où qu’elle soit
    Est un fléau pour la planète
    Brimée sous bétons et sous lois
    Par un sombre australopithèque

    Humain, tu as bien triste mine
    D’avoir quitté les arbres purs
    Préférant tuer la nature
    Et la recouvrir de tes mines

    Les animaux ont la sagesse
    D’avoir eu bien moins d’arrogance
    Et ton ambition est bassesse
    Cupide et fausse intelligence

    Tu as fabriqué de toi-même
    Les barreaux de ta propre cage
    Argent, sexe, et viles haines
    Voilà ton funeste carnage

    Quant à l’amour, la liberté
    Tu les as laissé, pour ces vices
    Qu’il te faudra abandonné
    Si tu cherches enfin la justice

  3. Ceux qui jugent un être humain sur des critères illusoires comme son pays, sa culture,ou les variations de la pigmentation en mélanine de sa peau, sont encore loin d’avoir compris qu’un humain est un humain, d’où quils soient; et en essence tous les êtres vivants ont une même origine universelle et chacun à le droit au respect; Y compris les ours, les fourmis et les porcs !
    D’ailleurs les « porcs » ne sont pas toujours ceux qu’on croient;
    Et les porcins ne tuent pas d’humains pour les manger à ma connaissance
    « L’homme est un animal qui a trahit, l’histoire est sa sanction », disait je ne sais plus qui
    Et le spécisme, racisme envers d’autres espèces, est encore plus fréquent que le racisme dans l’espèce humaine;
    Des hippies, je garde leurs idéaux de vie libre et avec la nature, et dans le respect de toutes formes de vie;
    Je laisse tomber leurs utopies de vie communautaire, et d’usage excessifs de drogues, mais chacun fait ce qu’il veut de son c…. orps aussi;
    A quand le retour des apaches dans les immeubles climatisés, et
    les tipis et plantations d’arbres fruitiers pour remplacer ces sinistres villes dont le béton gris finit par se lire aussi sur les visages des urbains ?
    J’ai déjà mon arc et mes flèches : D

  4. C’est si magnifique, ah si seulement les gens osaient… si chacun sortait de son individualisme, si on faisait tous une put..n de révolutions pour changer les choses, la société …. Je suis sur que l’on peut instaurer le paradis sur terre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :