Menu Accueil

Sirventès des doléances

Disco DEMANDS !

Je n’exige aucun droit,
C’est pourquoi je ne suis obligé
D’en reconnaître aucun

— Max Stirner

Quand vous occupez une place publique
Quand vous courrez dans les rues
Quand vous fracassez une vitrine
Quand vous volez un téléviseur
Quand vous brûlez une voiture
Quand vous lancez des briques
Sur les forces de l’ordre
Quand vous copulez contre un mur
Entre deux salves de gaz lacrymogène

Les politiciens, les journalistes
Les juges, les militants
Veulent tout de suite savoir :
« Quelles-sont vos demandes? »

En vérité, ce qu’ils craignent
C’est qu’il n’y en ait pas;
Qu’il n’y ait rien derrière vos gestes
Pas de revendications
Pas d’exigences
Pas de cause à défendre
Seulement une dépense sauvage d’énergie
Aussi inexplicable et irrationnelle
Qu’un sacrifice consenti à des dieux courroucés

Car pour eux, il doit y avoir des demandes
Il doit y en avoir à tout prix :
Les politiciens veulent avoir quelque chose à négocier
Les journalistes veulent avoir quelque chose à expliquer
Les juges veulent avoir quelque chose à condamner
Les militants veulent ajouter vos demandes à leur programme
— Et ainsi vous gagner à leur parti

Voilà pourquoi crient-ils : « Que voulez-vous? »
Et voilà pourquoi ont-ils la frousse
Quand vous leur répondez :
« Rien ».

Les élus du peuple vous traiteront
De criminels, de casseurs déments
Les socialistes vous diront
Que vous êtes naïfs, politiquement immatures
Les idéologues qualifieront vos gestes
De jacqueries, d’émeutes autodestructrices

Or vous, vous savez bien
Que ce que vous désirez
Jamais un État, une Église
Ou une multinationale
Ne serait en mesure de vous le donner

Vous savez bien
Que ce que vous désirez
Ne se demande pas
Mais se prend

Car ce que vous désirez
C’est vous réapproprier
Votre vie

Si vous n’avez pas de demandes
Personne n’arrivera à vous accommoder
Personne n’arrivera à vous satisfaire
Personne n’arrivera à vous apaiser

Alors la prochaine fois qu’un reporter
Vous écrasera un micro au visage
Et vous demandera :
« Quelles-sont vos demandes ? »
Souriez-lui gentiment
Et pointez vaguement vers le ciel
Ou donnez-lui le bottin téléphonique

Avec un peu de chance
Ce koan le tiendra occupé juste assez longtemps
Pour que vous puissiez incendier le monde

Catégories :Pétage de coche

Tagué:

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j'étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu'au sang.

6 réponses

  1. «Vous savez bien
    Que ce que vous désirez
    Ne se demande pas
    Mais se prend

    Car ce que vous désirez
    C’est vous réapproprier
    Votre vie

    Si vous n’avez pas de demandes
    Personne n’arrivera à vous accommoder
    Personne n’arrivera à vous satisfaire
    Personne n’arrivera à vous apaiser»

    Je suis d’accord avec cette partie là. Mais on peut avoir un objectif politique concret sans formuler de demandes à l’endroit du gouvernement. Si on décide d’exproprier les proprios de nos loyers, les patrons de nos bureaux, de chasser policiers et politiciens hors de notre vue et de se réaproprier nos milieux de vie (quoique qu’on puisse tout détruire et reconstruire si on veut, mais n’étant pas un primitiviste idéalisant l’âge de pierre, je pense qu’on devrait reconstruire), j’ose espérer qu’on ne formulera pas de demandes à personne et qu’on passera à l’action.

    Je trouve que vous amenez une partie de la solution, mais vous vous arrêtez à mi chemin selon moi. Si on ne s’organise pas par nous-mêmes, on fa se faire organiser par un pouvoir qui vient d’en haut. C’est un cliché, mais qui se vérifie historiquement. En autre avec les anarchistes et la révolution russe (il faut lire Voline à ce sujet…même si je ne l’ai fait qu’en partie). Ils ont regretté leur manque d’organisation et c’est ce qui les a mener à leur perte. L’organisation aurait peut-être pu éviter la dégénérescence de cette révolution (ce sont les Bolcheviques qui ont abolis les Soviets) et sauver celle d’Espagne (débatable, mais ça aurait changé la donne). Et les anarchistes en Russie n’aurait pas connu l’exil, la prison, le goulag. La mort.

    Au moins vous pourriez avoir une certaine utilité durant la révolution. Contre les réformistes et les communistes en tout cas. Mais si vous attaquez physiquement des communautés basées sur des principes anarchistes, où l’organisation est horizontale et là où le pouvoir n’a pu sa place, ce sera plus problématique.

    De toute façon tout ça est de la grosse masturbation intecllectuelle. On sait bien tous les deux que rien de tout ça ne va arriver. Pas de notre vivant. Probablement jamais. Peut-être que Clastres avait raison après tout.

    Content de vous voir ici plus souvent. Dommage que je n’aie pas de vin.

  2. Désolé pour les fautes. Je ne devrais pas écrire à des heures si tardives. Mais je suis comme Batman. Je vie de nuit et n’existe pas le matin. Quoique Bruce Wayne doit se lever tôt, dans la mesure où le monde appartient à ceux qui se lève tot et qu’il est plein aux as. Vous voyez la problématique que vous venez de créer de toute pièce avec ce texte? Je pense que c’était téléguidé.

  3. Action réaction : c’est une mécanique de mouvement perpétuel et on peut rien obtenir sinon le KO d’un adversaire alors que deux boxeurs qui taperaient la belote sur le ring, là ça en énerverait du public, l’arbitre, le coach et des bookmaker qui veulent du sang, de la sueur et du business….ne pas en donner pour leur argent. Ne rien exiger et en imposer par simple existence avec le poids d’une montagne.
    Trop de commerce sur ce qui n’est ni échangeable ni vendable dés le départ et reprendre ce qu’on nous vole.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :